Au sein de la Houblonnière de la Chistrée, il existe quatre types de parts, chacune définissant un certain type de coopérateur, c’est-à-dire une manière de participer et de s’investir dans la coopérative. Quiconque possède au moins une part, quel qu’en soit le type et indépendamment du nombre de parts possédées, se voit offrir le droit de participer aux Assemblées Générales, ainsi qu’une voix lors des votes.

Toutes les parts sont d’une valeur nominale de 100 €.

Les parts de type A : ce sont les parts dites « des fondateurs ». Il y correspond le capital de départ qui a permis de constituer la coopérative. La coopérative n’en émet actuellement pas. Les possesseurs de ces parts sont coopérateurs garants, c’est-à-dire qu’il leur incombe de réaliser et de respecter l’objet social de la coopérative ainsi que les valeurs qui sont les siennes.

Les parts de type B : ces parts correspondent aux citoyens qui souhaitent nous soutenir, soit simplement en investissant dans la coopérative, soit en y participant d’une façon plus active (par exemple en devenant, sous certaines conditions, coopérateur garant).

Les parts de type C : ces parts ont été créées pour permettre à nos partenaires de pouvoir investir dans notre coopérative en assurant certaines contreparties, comme le détermine précisément le Règlement d’Ordre Intérieur. L’objectif prioritaire est que d’autres houblonnières, en participant à notre investissement dans du matériel agricole de qualité, puissent y avoir accès également. Les coopérateurs de type C peuvent également, sous certaines conditions, devenir coopérateurs garants.

Il y a donc quatre types de coopérateur : 1) le coopérateur fondateur ; 2) le coopérateur citoyen ; 3) le coopérateur partenaire ; 4) le coopérateur investisseur qualifié. 

Le coopérateur fondateur est par défaut coopérateur garant.

Les coopérateurs citoyens et les coopérateurs partenaires sont dits coopérateurs actifs à partir du moment où ils possèdent un minimum de deux parts du type correspondant. 

Les coopérateurs actifs peuvent devenir coopérateurs garants deux années après leur entrée dans la coopérative ; devenir coopérateur garant, cela signifie vouloir prendre un rôle actif dans le fonctionnement de la coopérative et se porter « garant » du respect et de la mise en œuvre des valeurs et de l’objet social de la coopérative. Cf. le Règlement d’Ordre Intérieur relativement aux modalités exactes d’éligibilité et d’accession au statut de coopérateur garant pour les coopérateurs actifs. 

fr_BEFrench